Apprentis chercheurs de l’apprendre

Nous sommes une classe de 26 CE2 et 1 CM2 à l’école Saint Exupéry, à Langon, en Gironde.

Notre projet Savanturiers, cette année, est un projet de recherche en classe sur l’apprentissage.

Ses objectifs ?

  • Créer un climat de classe positif au service des apprentissages.
  • Développer des compétences utiles pour apprendre au 21e siècle.
  • Expérimenter des situations d’apprentissage pour comprendre dans quelles conditions et dans quels environnements on apprend le mieux.

Notre projet cherche à la fois à donner du sens au mot « apprendre » :

– en classe à travers des débats philosophiques (« Qu’est-ce qu’apprendre ? Pourquoi apprendre?  Qu’est-il important d’apprendre ? Comment apprend-on ici, ailleurs ? »…) et de la recherche-action basée sur la création, par les élèves, de situations d’apprentissage à thème qu’ils testeront pour en constater l’efficacité : lien entre apprentissage-plaisir et déplaisir, apprentissage à travers les intelligences multiples, entre pairs…

– en dehors de la classe (et de l’école) à travers une action citoyenne dont l’origine et l’action est décidée et mise en œuvre par les élèves eux-mêmes sur le thème de la protection de l’environnement (dispositif Bâtisseurs de Possibles, SynLab).

Les enfants sont encouragés à travailler en groupes, se parler, s’écouter, débattre et argumenter pour construire leurs connaissances (discussions, débats philosophiques) et réguler les relations dans la classe (conseil de coopération).

Ils utilisent les outils numériques comme moyen de recherche et de communication avec leurs parents, leurs partenaires, d’autres classes et toutes les personnes intéressées par leur travail.

Ils se servent également d’outils qu’ils aident à développer comme une boîte à questions, un carnet de réussites (dans lequel ils notent leurs réussites scolaires, humaines et citoyennes à l’école et hors de l’école), une échelle d’apprentissage sur laquelle ils auto-évaluent leur niveau d’apprentissage etc.

Ce projet s’établit autour de deux axes de travail :

  • le développement du questionnement comme moyen de construction d’une pensée rationnelle en utilisant la curiosité naturelle des enfants et en l’encourageant.
  • la recherche d’un bien-être en classe, hypothèse de réussite de l’apprentissage.

Les élèves testent leur motivation par rapport à l’apprentissage et développent leur réflexion par rapport à leurs façons d’apprendre.

Dans ce projet, nous sommes parrainés par : Amélia Legavre et François Taddei, CRI Paris.

 

Publicités

Une réflexion sur “Apprentis chercheurs de l’apprendre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s