Le cerveau : ce coquin…

Présentation du projet par l’enseignante

Ce projet concerne 15 élèves  de l’école de Bunus : 5 CE1, 3 CM1 et 7 CM2, et nous serons accompagnés par deux chercheurs en neurosciences cognitives : Mariam Chammat et Albert Moukheiber.
Mes objectifs en tant qu’enseignante sont du domaine des sciences, mais aussi pluridisciplinaires.
Mettre en place un projet d’éducation par la recherche sur un  sujet dont il reste à nos jours beaucoup de choses à découvrir : le fonctionnement de notre cerveau, est un pari osé et à ce jour je ne connais pas encore où il va nous mener précisément.

Capture d’écran 2016-02-12 à 18.36.59

Les compétences sollicitées lors du projet  correspondent bien à celles de l’actuel socle commun.
Culture scientifique et technologique :
– Pratiquer une démarche d’investigation,: savoir observer, questionner
– Manipuler et expérimenter, formuler une hypothèse et la tester, argumenter
– Mettre à l’essai plusieurs pistes et solutions
– Exprimer et exploiter les résultats d’une mesure ou d’une recherche en utilisant un    vocabulaire scientifique
– Exercer des activités manuelles, réaliser certains gestes techniques
Culture humaniste :
– Pratiquer le dessin et diverses formes d’expressions visuelles et plastiques
La maitrise des techniques usuelles de l’information et de la communication
– Utiliser l’outil informatique pour s’informer, communiquer, se documenter et présenter un travail
– Faire preuve d’esprit critique face à l’information et à son traitement
– L’autonomie et l’initiative
– S’impliquer dans un projet individuel et collectif
– Collaborer

Mais ce qui me tient plus particulièrement à coeur est le lien de ce projet avec les nouveaux programmes en Éducation Morale et Civique, car il me semble que connaitre un peu plus le fonctionnement de notre cerveau peut aider les  élèves à comprendre le fonctionnement de ses émotions et ses sentiments et à apprendre un peu à les gérer.
Connaitre davantage  son fonctionnement est aussi constater que l’on ne  voit pas les choses tout à fait comme elles sont et que pas tout le monde voit ou ressent la même chose dans une même situation. C’est une éducation à la sensibilité sociale qui me semble d’une grande richesse pour tous les citoyens.
Ainsi, j’espère que faire l’expérience de cette diversité au sein de la classe et de son entourage sera un levier pour accepter les différences et être plus tolérant envers les autres.
Développer ainsi son sens critique, tenir compte de points de vue différents pour prendre soin de soi et d’autrui pour mieux vivre ensemble. Ce projet se veut un petit pas dans cette direction.

Antonia Carriquiry, professeur des écoles

 

Publicités

3 réflexions sur “Le cerveau : ce coquin…

    • Merci maîtresse Amélie 🙂 Mes élèves n’ont pas encore pris connaissance du blog. Je commencerai avec eux à la rentrée et ils auront aussi la possibilité de voir le travail des autres classes, c’est chouette!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s