La transmission de l’information peut-elle s’arrêter ou se perdre ? (2)

2) Comment se transmet l’information en temps ordinaire ?

Pendant deux séances, les élèves ont tenté de définir les différents types de messages et leur circuit.

1. Messages nerveux afférents : Exemple d’une douleur à la main

« Vous posez la main sur une plaque chaude, quel va être le circuit de l’information jusqu’au cerveau ? » Les hypothèses sont notées sur le cahier de recherche avant mise en commun et validation ou apport des nouvelles informations (nom des nerfs véhiculant l’information).

  

Mise en commun sur le circuit : peau de la main > nerf sensitifs > centres nerveux (moëlle épinière et cerveau)

Définition des mots :

  • Nerf : Un nerf est un regroupement anatomique de plusieurs axones de neurones. L’ensemble des nerfs représentent le tissu nerveux. Un nerf permet de véhiculer l’information entre le système nerveux central (cerveau et moelle épinière) et les muscles mais aussi entre les centres nerveux et les organes sensoriels (oreillespeaunez, etc). C’est une sorte de « câble » que l’on retrouve partout dans le corps humain. Quand un nerf conduit les informations vers les muscles, on parle de nerf moteur. Les informations provenant des organes des sens circulent dans des nerfs dits sensitifs. (Vikidia)
  • Moëlle épinière : Partie du système nerveux central située dans la colonne vertébrale, jouant d’une part un rôle de centre nerveux responsable de certains réflexes, et d’autre part un rôle de conduction des messages entre les nerfs qui lui sont rattachés et le cerveau. (Larousse)

2. Messages nerveux efférents : Exemple d’une douleur à la main

« Vous posez la main sur une plaque chaude, quel circuit va prendre la réponse envoyée par le cerveau ? » Les hypothèses sont notées sur le cahier de recherche avant mise en commun et validation ou apport des nouvelles informations (nom des nerfs véhiculant l’information).

Mise en commun sur le circuit : centres nerveux (cerveau puis moëlle épinière) > nerfs moteurs > muscles pour une réaction.

3. Cas des mouvements réflexes : Exemple d’une brûlure

« Que se passe-t-il quand votre corps est en danger, par exemple lorsque vous posez la main sur quelque chose de brûlant comme une casserole quand vous faites cuire des pâtes ? L’information va-t-elle emprunter le même circuit ? »

Les hypothèses sont notées sur le cahier de recherche avant mise en commun et validation ou apport des nouvelles informations.

 Pour protéger l’organisme, certaines sensations peuvent déclencher des mouvements involontaires (non contrôlés par la volonté) très rapides que l’on appelle mouvements réflexes.

Dans le cas d’une brûlure à la main par exemple, le circuit est : muscle, organe récepteur > moëlle épinière > muscle, organe effecteur.

Ressources utilisées en classe :

Ressources utilisées pour l’enseignant :

 4. Spécificité des récepteurs : 

Pour cette partie, nous utilisons les connaissances apportées par Laurent Groc, notre parrain de projet.

Il existe plusieurs familles de neurotransmetteurs :

  • les excitateurs (fonction d’accélérateur) dont le principal est le Glutamate
  • les inhibiteurs (fonction de frein) dont le principal est le GABA
  • les modulateurs qui font la balance entre l’accélérateur et le frein comme la dopamine ou la nicotine.

« Pensez-vous que les neurotransmetteurs transmis pour faire circuler l’information peuvent aller se poser sur n’importe quel type de récepteur ? »

Réaction orale de la classe : « Non, parce que sinon il n’existerait pas différentes familles de neurotransmetteurs, ils feraient tous la même chose. Ils doivent donc correspondre. Avec des couleurs ? »

Réponse de Laurent Groc : ce ne sont pas des couleurs mais des formes comme pour une porte avec une serrure et sa clé (ou comme deux pièces de puzzle).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s